logo

Jerk

Illustration pour la danse Jerk

Au milieu des années 1960, de nombreuses danses en devenir fleurissent aux États-Unis. L'une des plus populaires est 'le jerk'. De l'anglais 'jerk', signifiant 'secousse', 'saccade', cette danse se pratique en solitaire et sans contrainte, en bougeant les hanches, les bras et les jambes. Il faut faire évoluer les bras dans différentes positions, et faire des pas de danse libre avec les jambes en faisant des poussées avec les hanches. Parce que très controversé médiatiquement, du fait qu'une version devenue populaire dans les clubs de Detroit s'avère être particulièrement sexuelle, 'le pimp jerk', 'le jerk du souteneur', l'artiste Donald Stortball cherche à capitaliser sur la popularité de la danse et crée une chanson de pim jerk plus convenable, 'le cool Jerk'. Le titre est enregistré en 1966 et The Capitols le popularisent et lui font rencontrer le succès. Dans la seconde moitié des années soixante le phénomène débarque en France et on danse le jerk, en solo, sur toutes les nouvelles musiques modernes de l'époque, des années 1970 jusqu'à nos jours.